Skip navigation

Aujourd’hui, dans cet épisode 1, je vais vous conter la dizaine de « conneries » que j’ai moi même effectué lors du montage de mon Pc.

Ça fait maintenant plus d’une semaine et demi que j’ai effectué ces opérations, mais j’ai été assez pris et je n’ai pas eu le temps de faire ce billet, excusez moi.

Vous êtes prêt pour rire?

Petit retour le vendredi 30 Octobre, après un peu moins de 2 semaines d’attente, dût à l’écran qui était indisponible, ma commande est enfin arrivée au point retrait de materiel.net.

Il ne faisait pas très beau, on a tout pris et on a essayé de tout caser dans le coffre. En effet la commande était assez conséquente :

  • Intel Core i5 750
  • Asus P7P55D
  • 2*2Go de DDR3 de chez G.Skill
  • une alim Corsair HX de 450W
  • un boitier de chez Xigmatek, le Midgard
  • un HDD Caviar Green de 500Go de chez Western Digital
  • notre écran farceur, un Iiyama Prolite B2206WS-B1
  • et quelques autres broutilles (une G210, un ventirad Hyper 212 Plus….)

C’est parti, on commence le montage. On sort la mobo de sa boite, on met le cpu sur son socket, le tout avec d’infinies précautions, et vient le moment de fixer la backplate de l’Hyper 212 Plus. Les vis ont du mal à passer, c’est pas grave, on force un petit peu en faisant légèrement bouger la vis, ça passe.

Maintenant au tour du Rad : on met une « goutte » de la pâte thermique fournie sur le cpu, on met le rad dessus en priant pour que la pression répartisse bien la pâte thermique, on fait passer la fixation à travers les caloducs, on visse et … « ah? Il est pas un peu de travers mon rad? Ahhhhhhhhhhhhhhh Il falait mettre les fixations dans l’autre sens ! » Me voilà donc en train de dévisser/revisser cette maudite fixation…tout en donnant quelques coups de tournevis à la mobo en dérappant sur les vis…

Bon, maintenant on installe confortablement les deux barrettes de RAM, dans les slots de couleurs identique pour profiter du dual channel, en prenant la couleur la plus proche du socket comme base.

On ouvre le boitier, on installe l’alim, on commence déjà par ranger un peu les différents câbles qui trainent dans le midgard, on installe la « façade » pour les sorties de la mobo dans son oriffice à l’arrière du boitier, on met les entretoises, on pose la mobo, on la plaque bien fort contre l’arrière du boitier et on la vis sur les entretoises…. Et merde, c’était pas les bonnes vis… On redévis donc le tout, et on revisse avec les bonnes…

On installe la carte graphique, le disque dur, le lecteur/graveur CD/DVD, on branche le tout.

C’est le moment fatidique, on boot… 5 secondes, 10 secondes, 15 secondes… Pas de bip. Que se passe t-il? Rien à l’écran, les ventilos tournent, la RAM est bien enclenché, les diodes sur la mobo sont allumé … tiens, une diode rouge sur la droite de la mobo. Un petit tour dans le manuel m’indique un problème de RAM, les barrettes sont deffectueuses? Non ! Asus numérote ses slots de mémoire de cette manière : (le cpu est ici) A2 A1 B2 B1. Surement en prévision des gros ventirads… Je change les barettes d’emplacement, ça boot… Et je vais dormir, tout content.

Prochain Billet? Le réveil cauchemardesque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

What is 13 + 13 ?
Please leave these two fields as-is: